Boss de ma vie – Mohand Baha – Lyrics

Produced by: Maltrack Music

Je laisse se délier mes pensées dans la foulée
J'oublie le sens des passants, mes pas ne sont plus pressés
Je me fonds dans la danse j'ai appris à m'effacer
J'oublie l'histoire un instant des souvenirs j'en ai assez
J'accorde son importance au présent pas au passé
Ouais je suis le boss de ma vie ouais
Je suis toujours peiné
Je tiens à m'affirmer en tant que boss de ma vie ouais
A l'époque ma tête et oim étaient en discorde
Pas de sport pour un gosse qui avait la phobie de son corps
Trop de torts l'impression d'être à la flotte sans bord
A en écouter les autres j'aurais le SMIC comme sort mais c'est mort
Ouais c'est mort fort t'as du Baha dans les veines
Tu iras jusqu'au Mordor
T'as voulu d'une vie pleine mais l'école t'endort
T'as voulu d'une meuf saine
La luxure s'instaure et ton temps vaut de l'or
Rien ne vaut tes rêves d'enfants
Rien ne vaut d'échapper toutes ces soirée tentantes
Rien ne vaut des millions d'heures à taffer dans le son
Rien ne vaut la chance d'être en vie dans le fond
Et si tu doutes sache que ce couplet te prouve le contraire
Sache que t'es capable d'aimer, t'es capable de plaire
Même si tu nourris ton insécurité par la colère
Sache qu'aujourd'hui n'est pas forcément impacté par hier
Je laisse se délier les pensées dans la foulée
J'oublie le sens des passants, mes pas ne sont plus pressés
Je me fonds dans la danse j'ai appris à m'effacer
Ouais je suis le boss de ma vie ouais
Je suis toujours peiné chaud à m'affirmer
En tant que boss de ma vie ouais
Gros, pas de blem j'en ai des millions
En regardant les hommes et les monuments
Ouais j'ai capté que même les génis mentent
L'homme faute tout le temps donc le déni chante
Ouais le déni chante fort j'en suis retissent
Foutre le zbeul de temps en temps ça me manque tellement
Mais c'est moyen compatible si je veux vivre sainement
La vérité c'est que je suis le bosse de mes évènements, non
Je me suis lancé dans un trip que j'ai toujours voulu vivre
Quand j'ai lu dans mes tripes des mots
Qu'on ne lit pas dans les livres
Echanger les soirs tristes pour de dangereux artistes
J'ai les dons je sais que le jeu reste un risque
Quoi de plus flippant que d'écrire sa story
Si c'était facile ça se saurait si c'était pas stylé aussi
Alors je rame un peu, j'aime être embarquée
Je veux du public dans les yeux et un cœur au chaud pour rêver
Je laisse se délier les pensées dans la foulée
J'oublie le sens des passants, mes pas ne sont plus pressés
Je me fonds dans la danse j'ai appris à m'effacer
J'oublie l'histoire un instant des souvenirs j'en ai assez
J'accorde son importance au présent pas au passé
Ouais je suis le boss de ma vie

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: