actu rap rap français

Gims commence 2022 avec une grosse polémique

Gims commence la nouvelle année sur une polémique. Elle a pris une ampleur telle que le rappeur vient de recevoir les critiques d’un membre du Rassemblement national.

Les propos de l’ex membre de Sexion d’Assaut ont fait scandale lorsqu’il a demandé à ses fans (et en particulier les musulmans) de ne pas lui présenter leurs voeux pour 2022, au motif que “ça ne fait pas partie de nos convictions (…) On respecte mais ce ne sont pas nos fêtes

Le chanteur a ensuite enchaîné sur la célébration des… anniversaires : “Je souffre avec ça. On ne fête pas ça, parce que c’est comme ça ! C’est un pas de plus vers la mort, donc on se réjouit de quoi finalement ? Ça ne fait pas partie de nos convictions à nous, les Muslims. Venez, on se concentre un peu sur nos trucs à nous. C’est pas méchant, mais restons forts sur nos valeurs. Noël, on respecte, mais ce n’est pas notre fête”. Il a également fait part de son étonnement devant les sapins de Noël qui trouveraient leur place dans le foyer d’une famille musulmane

Sur CNews, le bras droit de Marine Le Pen, “Julien Odoul” a estimé : “On ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer. Maître Gims qui n’est plus maître. On sent qu’il est passé ayatollah peut-être. Il engueule ses propres fans musulmans qui lui envoient un message de bonne année. C’est à la fois totalement délirant mais ça reflète un intégrisme religieux qui est diffusé allégrement par certains sportifs, par certains acteurs…”

Et de tacler l’interprète de Sapés comme jamais sur son double discours. Julien Odoul remarque en effet : “Gims n’est pas conforme à ses convictions dans ses clips : il boit de l’alcool, des filles s’exhibent en maillots de bain, il y a du fric… Gims est intégriste musulman le 1er janvier et tout le reste de l’année il est membre du showbiz“.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :