actu rap Découverte Groover Non classé Nouvelle Sortie rap français Rap Québécois Sortie Album

Les Découvertes Groover de Mai #2

Est-ce que tu connais la Découverta
Ce n’est pas une pub ou une juste du blabla
Groover m’a initié
Pour la comprendre suis bien Maltrack tous les mois

Ce n’est pas le Mou’v ou un Planète pera
Encore moins une Booska nova
Quand t’as goûté à ces Découvertes là
Tu ne peux plus faire que ça

Youpi
Groover et la Découverta
C’est bien
Faisez tous comme moi
Youpi
Avec la Découverta
Tant pis s’il faut dire aux autres sites
Au revoir

Cette semaine au programme :

« Le Sommet » – YungCiel

Nous débutons cette semaine sous des hospices radieux et pourtant mélancoliques. YungCiel veut atteindre « Le Sommet » mais sa profonde nostalgie le freine. Nous assistons à ce combat qui se déroule dans l’esprit de YungCiel, tout cela enveloppé d’une petite guitare sèche et une prod. rythmée. C’est bien dosé et ça touche au cœur, le manque d’oxygène se fait ressentir mais la randonnée ne fait que commencer.


« N’Y Pense Plus » – YH

On poursuit dans la vie pas toujours rose avec YH. Les histoires amoureuses entrainent des émotions fortes et c’est ce que vous allez ressentir durant cette pastille presque hors du temps. Une ambiance nous plongeant dans un aquarium sonore et cette voix superbe venue d’ailleurs en guise de conscience créent un véritable caisson sensoriel dans lequel nous sommes immergés. YH a réussi à me rendre triste alors que, de base, ça allait… Maintenant, ça va… Pas fort fort.


« Points Rouges » – Pryeur

Qui a-t-il de plus hypnotisant qu’un voyage en voiture, dans la nuit noire et le silence de la campagne ? La réponse est : la même chose en écoutant Pryeur. Avec sa voix unique presque grésillante et étrangement apaisante, il nous emmène dans un périple nocturne plein de remise en question sur les relations humaines. Le bilan est loin d’être élogieux. Le tout est accompagné d’une prod. qui va vous rappeler quelque chose et qui se greffe à merveille au projet. Il manque la pluie qui tombe sur le pare-brise et c’est le paradis.


« Milite » – GUED’1

« Qui prétend faire du Rap sans prendre de position ? », Ärsenik nous ont prévenu et GUED’1 prend le relais. Avec « Milite » le rappeur à l’histoire vraiment à part (que je vous conseille d’aller checker) nous présente une pièce forte et impactante. Une voix digne des plus grands, une plume digne des plus éveillés, GUED’1 nous fout un véritable coup de poing moral. Un acte civique primordial : « Tant qu’il y aura des gens pour répondre, et des citoyens pour militer quel que soit leur bord politique, alors la démocratie survivra ».


« Suicide » – Ra2z

Préparez-vous pour une immersion dans l’esprit torturé de Ra2z, et croyez moi, on n’en sort pas indemne. Son phrasé monocorde inquiète et place l’auditeur dans une position très inconfortable. Inutile de vous dire que les lyrics ne vont rien arranger, et quant au clip… Une masterpiece de malaisance. C’est un sans faute pour Ra2z ! Nous prenons un malin plaisir à le suivre dans ce délire rouge et noir, le film d’horreur malsain que l’on kiffe regarder en cachette : On se dit qu’on tourne pas rond, mais c’est teeeeellement cool !


« Beetlejuice » – Pess

On commence à en avoir l’habitude, Pess revient en force. Après un son Boom Bap et une codéine auditive, l’exploration du son se poursuit avec l’Acte III des « Caméléon ». Pour ce troisième volet, Pess nous offre un track égotrip plein d’humour, saupoudré de cynisme à l’image du personnage qu’il incarne. Malgré les styles différents, la patte de Pess est toujours bien présente et nous prenons toujours autant de plaisir à retrouver ses gimmicks. C’est acté, ici on est fan, vivement l’acte IV !


« Au Pays Des Etoiles » – Corentin Moutet

Corentin Moutet est déjà de retour ? Et oui, ma bonne dame ! Deux semaines après avoir fait l’éloge de « Psychanalyse », c’est avec une joie non dissimulée que nous vous présentons « Au Pays Des Etoiles ». Avec toujours autant de justesse, CM nous propose de plonger dans ses souvenirs en compagnie de son grand père qui n’est plus. À travers ce passé, c’est une quête pour retrouver ce sentiment de liberté disparu au profit de l’enfermement et du faux semblant. Encore une fois, le mieux c’est encore de s’immerger à corps perdu dans la musique de Corentin Moutet grâce à cette lettre ouverte touchante qui devrait résonner dans plus d’un cœur.


« Pellegrino » – Olivier Orange x JeanCoeur

Le soleil est de retour, nous pouvons nous promener presque librement et quoi de mieux pour accompagner ces bonnes choses qu’un track aux couleurs chaudes et à la mélodie légère. Olivier Orange et JeanCoeur nous offre une gorgée de boisson fraîche et gazeuse pour un résultat tout schwepps ! Mais ne vous y trompez pas, les lyrics sont loin d’être dénuées d’intérêt : Une invitation aux voyages et à la nostalgie qui va sans aucun doute se propager dans vos esprits. Tout est rafraichissant, un track comme ça devrait être obligatoire !


« Combien » – Big D

On enchaîne avec Big D et un track aux sonorités actuelles et terriblement efficaces. Moitié des ZBR en compagnie de Fe, il nous présente son projet solo « Combien ». Je ne sais pas combien de temps il faudra à ce son pour percer mais il a en tout cas toutes les armes pour : un flow captivant, des lyrics magnifiques, une prod. aux petit oignons. Une pièce superbe qu’on devrait retrouver au plus haut, c’est tout ce qu’on lui souhaite.


« Hadès » – SMAA

S’il existait une divinité de la plume, SMAA en serait sans aucun doute un adepte. Des phases millimétrées, une intensité infernale, on enrobe le tout d’une boucle qui laisse toute la liberté au rappeur de se faire plaisir. SMAA prêche, tantôt égotrip, tantôt conscient. Ça marche et ça percute dès la première écoute. Un gros coup de cœur qui n’attend pas le nombre d’années pour déchainer les flammes des Enfers !


« Espace » – Gatchete

Si vous aussi vous n’en pouvez plus des TiKToK de Thomas Pesquet et que vous aspirez à vous perdre dans l’infinité et le calme de l’Espace, Gatchete va répondre à votre attente. Dans ce son vaporeux et magnétique, la voix de l’artiste sort de l’ombre et nous susurre son histoire dans une ambiance intimiste dosée à la perfection. Un sentiment d’enfermement devant l’immensité spatiale, c’est tout le programme que nous propose Gatchete.


« Écoutons François » – Eddy Woogy

Et hop, on enchaine avec un track complètement atypique mais ô combien trippant ! Eddy Woogy joue avec les sons et nous entraîne dans une fresque aux multiples influences. Une prod. électro folle, des catch phrases qu’on à envie d’hurler.C’est d’une efficacité sans égal. Et comme si ça ne suffisait pas il se permet même de glisser un texte intelligent et fédérateur. Alors faisons comme Eddy Woogy nous dit : écoutons le conseil de François Valery et « AIMONS NOUS VIVANT !!! »


« Noir » – Maka

On termine la semaine avec une pièce intense. Maka pose le décor, tu veux te prendre pour T. Montana ? Voilà la vraie vie derrière la poudre aux yeux. Un texte vrai, un visuel qui l’est tout autant agrémenté d’un refrain entêtant. Maka sait que son âme restera au quartier et même si « Noire est la tec' », il ne se laissera pas aller et va percuter tout ceux qui se présenteront sur son chemin. Un gros morceau qui vous accompagnera toute la semaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :