actu rap Découverte Groover Non classé

Les Découvertes Groover de Janvier #2

Les petites pépites qui ont suscité notre attention sur Groover sont ICI ! Vous retrouverez tous nos coups de cœur Groover de cette semaine, une plateforme qui connecte les artistes et les diffuseurs/labels aux nez fin comme nous chez Maltrack Music. Alors donnez-nous votre avis sur ces artistes émergents.

« Echec » – Savin

On commence cette semaine avec un artiste toulousain Ô combien talentueux ! Ahh Toulouse… Terre de soleil, de Maltrack Music, et donc de ce jeune rappeur à la musique détonante : Savin !

Plus qu’un titre, c’est avec un concept qu’il débarque. #DANSMACHAMBRE est en effet une série de tracks réalisés devinez où ? Dans sa chambre littéralement transformé en Home Studio. Toutes aussi prenantes les unes que les autres avec un flow unique dont vous tomberez vite accro, ses chansons aux saveurs souvent mélancoliques et pourtant pleine de rage ont comblé nos petits cœurs et nos grandes oreilles en ce début d’année. Et oui, nous sommes aussi sensibles chez Maltrack Music (mais le premier qui le répète on lui pète ses dents). Et en plus c’est tous les dimanches !

Rendez-vous tous dans la chambre de Savin

« Même Chose » – Notfound

Qu’on soit à Paris, Tokyo, Dakar ou Dunkerque, en 2020 nous avons tous vécu Les Mêmes Choses. C’est cette aventure à la fois collective et pourtant si solitaire que nous avons tous subies qui a inspiré Notfound. Avec ce premier son d’une série de 5 singles, avant un EP prévu en Novembre 2021 (et oui il faut savoir être patient) enregistrée en Auvergne où il réside, produit par Evibeats et mixé par un nom qui doit résonner dans certaines oreilles : Eric Najar (Zola, SCH, Naza…).

Abordé de manière planante pour laisser toute place au texte, Notfound nous parle fainéantise, procrastination et dérision. Nous plongeons dans le passé de l’artiste à travers ses expériences, références cinématographiques, et autres métaphores en tous genres. C’est ainsi qu’il nous amène d’une manière ou d’une autre à ce constat : « rien ne change, le temps passe et nous en sommes toujours au même point ».  

Dans ce titre, tous les amateurs de rap seront comblés, des plus anciens aux plus modernes

« killu » – 54

54 c’est qui ? C’est l’union entre un flow hypnotisant aux lyrics percutantes et une voix douce, inquiétante et acerbe. Le duo repéré au Printemps de Bourges 2018 revient avec un clip très soigné où chaque plan est un tableau. Il décrit l’observation d’un papillon très symbolique : le papillon monarque. Tout est chargé de détails et de références, et il va vous falloir le regarder encore et encore pour saisir toutes les subtilités de ce visuel. La douceur du refrain contraste la brutalité des couplets qui illustre le monde aliénant dans lequel on évolue. Le tout dans l’indépendance la plus totale, signé sur leur propre label Hors Code. C’est envoûtant, c’est beau, et c’est pour vous !

Je sais pas vous mais moi… Je me sens observé…

« Grisbi Grisbi Grisbi » – Hector Arthur & Capt’n Kurt

Si on devait trouver une phrase qui résume le travail de Monsieur Hector Arthur, c’est bien le Grand Écart ! Toujours surprenant, jamais lassant, il revient avec ce son et nous prend une fois de plus au dépourvu.

Esprit indépendant et spontané pour qui l’hétérogénéité est une richesse, il aime faire la jonction entre track plutôt club, aux rythmiques reggaeton, afro caribéennes et des beat old school plus gras. Les dénominateurs communs sont toujours la grosse caisse puissante, la basse bien grasse et la caisse claire impactant. A l’instar de ses musiques aux inspirations éclectiques, ses thèmes se situent entre humour et noirceur en langue française et espagnol.

Accompagné de Capt’n Kurt, les deux Mc’s nous livre un morceau plein d’énergie dont vous auriez tord de prendre à la légère !

Elles ont de la gueule les Barbouzes en 2021

« L’Humain » – Eagle Sky

Eagle Sky se plaît à mélanger les univers afin de créer des produits hybrides et originaux, et un mot d’ordre régit tout ça : l’authenticité. Il ne s’inspire que de ce qu’il a vécu, vu et ressenti au cours de ses expériences de vie pour écrire ses musiques. Vous ne saisissez pas ? Attendez d’écouter sa rage !
Encore une fois, plus qu’un track, c’est un concept ! Nous suivons au plus près les expériences de vie d’Eagle Sky toutes les semaines à travers ses #CONQUERORSFRIDAYS.

« L’Humain » nous envoie dans un paysage sombre sur une prod Drill avec des flow et des rythmes changeants, ainsi qu’une voix sombre. Il nous rappelle qu’il est facile de succomber à sa part d’ombre, mais que nous sommes libres et capables d’y résister et de laisser la place à la lumière. Le mieux c’est de laisser l’artiste conclure par ses propres mots : « L’Humain aura toujours une certaine dualité en lui mais le monde actuel semble, depuis plusieurs siècles déjà, pousser l’Humain à laisser le contrôle à sa part d’ombre et à s’auto-détruire… Si on y réfléchit, peut-être depuis que l’argent existe« .

Choisirez-vous l’ombre ou la lumière ?

« Loki » – Naeko

Ce jeune rappeur, chanteur et beatmaker originaire de Strasbourg a la musique qui coule dans ses veines. Le talent ne compte pas le nombre d’années, et Naeko est la pour nous le rappeler ! L’univers de Naeko mêle chant et rap sur des instru très mélodiques avec des touches d’expérimentales. Sa particularité réside dans son utilisation de flows entraînants ainsi que d’écriture mêlant introspection et humour dans un objectif précis : lâcher prise et crier ses lyrics comme un fou au volant de sa voiture !

Et « Loki » ne déroge pas à la règle, dès la première écoute nous sommes emportés, le texte gravé dans nos esprits, les lèvres fredonnant frénétiquement ces mots qui nous viennent. Vous n’arriverez pas à attendre la sortie officielle ? Ô que je vous comprends jeunes effrontés ! Voici de quoi patienter.

Serez-vous contaminer par le syndrome de Loki ?

« Love » – Benak Feat. V-Ven

Le tour de France continue et cette fois ci nous faisons une halte dans 77 avec Benak. C’est une véritable émotion qui ressort de son nouveau track « Love » ! Le thème parlera à tout le monde sans exception et ce refrain entraînant vous accompagnera avec légèreté toute la journée.

Accompagné de V-Ven, chacun va vous délivrer son message. Deux styles, deux univers pour une même cause et cette pluralité n’est vraiment pas pour nous déplaire. Gros kif de la semaine, je vous laisse profiter vous aussi, ça vaut tous les mots du monde.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :