Découverte Groover rap français

Nos découvertes Groover du mois de novembre

Vous ne pourrez plus dire que vous ne connaissez pas ces artistes après avoir lu notre article ! Les découvertes Groover ? C’est ici que ça se passe !

Happy Face – Velcro

« Happy Face » fait partie du projet intitulé « 16 Onss’ » du rappeur Velcro. Dans ce projet, les 4 saisons se sont vues attribuées un EP de 4 chansons. Le son « Happy face » appartient donc à l’EP « Haru » qui veut dire « Printemps » en Japonais. Dans celui ci, les 4 sons ont une couleur musicale R’n’B.
Un EP sortira en fin d’année avec 5 nouveaux titres inédit afin d’amener le projet à 21 sons, 21 étant la date de chaque changement de saison.

45AM – KODES

Kodes, plus proactif que jamais en cette fin d’année, fait son grand retour officiel avec son nouveau clip « 45 AMG ».  Le rappeur du 7Binks revient très très méchant avec ce titre, qui est d’ailleurs le premier extrait de son futur, et premier, album.  Après son couplet remarqué sur le Freestyle SevenBinks de Booska P ainsi que son freestyle « Gui » au Planète Rap, Kodes débarque en « 45 AMG » avec au programme: grosses cylindrées, danseuses de pole, et gestu maitrisée, Kodes fait définitivement partie des rappeurs à suivre et la sortie de son dernier EP « La B », l’a confirmé. C’est à travers sa série de clips « Méchant » que le jeune rappeur s’est fait remarquer. Des freestyles performés avec une énergie unique, qu’on lui retrouve dans son récent « William Thomas Freestyle » ou encore « Gui » qu’il a interpreté pour la première fois au Planète Rap de Wejdene. Loin de vouloir s’arrêter là, Kodes finalise actuellement son nouvel album.

Au-dessus de mes limites – Texvor

Le tout dernier album de Texvor intitulé « Marty Black Fly »  semble traiter principalement du temps qui passe et de la volonté de marquer son époque en tant qu’artiste. Après « Le Sablier », single déjà sorti il y a six mois, son nouveau titre « Au-dessus de mes limites », utilise la métaphore des paysages pour retracer sa carrière d’autodidacte. La chanson évoque les efforts d’un artiste indépendant qui commence en bas de l’échelle (niveau zéro dans le clip, illustré par la mer) avec ses amis et sa femme, montant avec eux au sommet en symbolisant ainsi le succès, l’accomplissement. Ces efforts, que l’artiste n’imaginait pas pouvoir faire, lui donnent le sentiment d’avoir dépassé ses propres limites, celles qui lui ont été imposées par son entourage ou par la société. Dans ce nouveau single l’artiste évoque les épreuves traversées, tant personnelles que liées à son développement artistique. La persévérance est ici mise en valeur pour porter ses limites « au-dessus du ciel ».

Fils de – SEMJI

Yassin Mechach alias SEMJI est un artiste RAP de 28 ans issu de la région Namuroise en Belgique.
En 2012, il sort sur Youtube son premier clip « Il est l’heure ». En quelques semaines, il réalise une entrée en matière très honorable avecun score de 25 000 vues. Cette exposition et son flow permettent à Semji d’être repéré par Déparone « Give me 5 prod » qui lui propose, en 2013, de participer au projet « La poignée de Punchlines ». Il profitera de cette année 2020 sous confinement pour relancer ces connexions et fédérer une team qui croit en lui et en son art. Il revient ici avec quelques titres prêts à sortir. Le premier sera « Fils de » produit par la team Airdropmusic et Californams, mixé et masterisé par Flem.
Le projet sortira le 27 novembre sur toutes les plateformes et sera accompagné d’un clip avec un invité de renom, Freeze Corleone.
Et oui, le talent de SEMJI a tapé dans l’oreille du rappeur le plus controversé de 2020. Ce petit coup de pouce montre déjà que les qualités sont toujours présentes et que c’est le moment de marquer dans la durée et cela commence maintenant.

La zone – HARDOS

Hardos arrive en force avec le titre « La zone » extrait de la mixtape « Les Z’Hommes Vol 1 »! Les deux frères nous donnent rendez-vous dans leur zone : Au grec, à l’épicerie du quartier, en bas des blocks, entre rap et chant, punchlines et mélodies, Hardos kick l’instrumental sans relâche. Comme d’habitude, l’énergie est présente et communicative ! Avec le clip « La zone », les Hardos introduit la mixtape « Les Z’Hommes Vol 1 » de la plus belle des manières : avec un petit bout de leur quotidien ! Enfants de la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, Rayane et Raouf sont les deux frères du groupe Hardos. Agés de seulement 20 ans, ils prouvent qu’ils sont les dignes héritiers de leur père, lui-même musicien. L’adage de Hardos ? « Seuls on avance plus vite mais à deux, on va plus loin », un duo redoutable qui ne demande qu’à faire ses preuves. Entre kicks, punchlines solides et top lines efficaces, Hardos nous propose aujourd’hui la mixtape « Les Z’Hommes Vol 1 »: un concentré de leur talent. Riche de 9 titres hauts en couleurs, Hardos propose un rap à la fois actuel tout en gardant des influences méditerranéennes. Forts comme des DZ, Hardos s’imposent avec ce projet sur vitaminé !

Dinero – MEYGHANE

Meyghane est une artiste originaire de l’univers de la soul. Elle présentait discrètement ses premiers textes dès le collège lorsque son père lui offrit sa première guitare. C’était sa récompense pour avoir fait l’effort de passer de la mention «avertissement de travail et de comportement » à «compliments» d’un trimestre à l’autre. Jusqu’en 2019, elle prit plaisir à la scène sur les premières parties de l’humoriste Jonathan Cohen. Elle enchainait les scènes ouvertes et fit découvrir ses premières compositions anglophones inspirées d’artistes telles que Lauryn Hill ou Jessie Reyez.
Plusieurs évènements marquants ont naturellement poussés Meyghane à se tourner vers la musique urbaine où elle a pu affirmer son identité musicale. Autant d’artistes tels que Meryl, Lous and The Yakuza, Hatik, 4keus, Maes, Doria, Shay, Remy, Leto, Niska, Vald, Kaaris et tant d’autres, ont influencés la direction artistique de Meyghane par leurs similarités avec elle. Elle se distingue par sa voix atypique et son aisance autant dans le Chant que dans le Rap. Meyghane joue assurément sur des clichés sonores inhérents à la pop urbaine. Elle est animée par un côté bad girl, qui semble s’opposer au côté bad boy de certains rappeurs. Pour elle, la musique c’est comme la vie : c’est avant tout pour s’amuser, et partager, d’où ses tendances à apporter une touche de comique et de légèreté à ses oeuvres. Même si l’artiste ne tient pas à s’engager dans une démarche féministe, celle-ci véhicule l’image d’une femme forte et tient à soutenir les femmes bien trop souvent placées comme des victimes des inégalités afin qu’elles reprennent le pouvoir en partie grâce à la musique qu’elle propose.

Le bateleur – N3MS

Le Bateleur est la carte qui débute le tarot de Marseille, c’est un personnage qui mélange agilité et force, c’est la carte du Mouvement et de la Transformation. Le Bateleur a donc tous les atouts en main pour commencer son long périple. Inutile d’en savoir plus pour adorer N3MS après l’avoir écouté.

Flashback #1 – THEOPHANE

Théophane est un jeune auteur, compositeur, interprète de 20 ans qui a déjà trouvé sa voix, sa couleur musicale. À travers de superbes mélodies sublimées par des rythmiques digitales, l’artiste dissimule pour certains, dévoile pour d’autres, les déceptions, les accidents de la vie, la lassitude et la mélancolie amoureuse d’une génération devant faire face à de nombreux obstacles sans pour autant pouvoir s’arrêter. Son tout premier EP « Remède » sort le 20 novembre. Il y illustre la recherche d’un remède pour oublier et apprendre d’une relation passée impactante et déroutante. Cet EP est soutenu par La Vague Parallèle, La Face B et Général Pop. L’artiste sera reçu prochainement chez France Inter, France Bleu et est un Coup de Cœur NRJ NouveauxTalents. Pour patienter, Théophane a sorti le premier freestyle d’une série « Flashback » le 4 novembre sur toutes les plateformes de streaming, accompagné d’un clip utilisant des procédés innovants et au concept jamais vu auparavant.


Tout est noir – YHU KIRA


Yuran Obam dit Yhu Kira, est un artiste peintre, auteur, chanteur et interprète, né le 14 aout 1996 à Libreville au Gabon. Il grandit dans la ville de Port-Gentil jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, et intègre la Kedge Business School de Bordeaux en 2015.
En janvier 2016 il part en échange pour deux ans en Allemagne près de Francfort. Arrivé là-bas, alors âgé de 19 ans, il renoue avec son amour pour l’art, une passion qu’il a dû délaisser plus jeune, car son père ne voyant pas d’avenir pour lui dans ce milieu, le pousse à suivre un parcours scolaire classique. Au cours de cette année passée au village d’Oestrich Winkel, il découvre ses capacités en peinture abstraite, créant frénétiquement plus d’une centaine de tableaux.
En janvier 2017, l’artiste quitte Francfort pour Bruxelles, où il développe une grande part de sa créativité . Un an après, il décide de se lancer dans la musique et il enregistre son premier projet à Bruxelles. Son univers est constamment en changement, s’adaptant à son évolution. Yhu Kira a toujours aimé la musique et écrit des textes depuis son enfance. Il grandit entouré de rumba congolaise, de musique caribéenne, de rythme traditionnel africain et bien d’autres références. Découvrez son oeuvre dès maintenant : TOUT EST NOIR de Yhu Kira !

Nouveau Monde – LA PLACE

Teinté par l’envie de s’évader, le double EP ‘Nouveau Monde’ arrive en cette fin d’année 2020 et marque un renouveau pour La Place. ‘Nouveau Monde’ dévoile un univers sombre où le trio cherche du réconfort dans l’éclaircie. Trouver des solutions semble indispensable pour avancer dans leur quête et chaque morceau est une nouvelle étape. Sur 6 titres les ambiances et les instrumentales varient. ‘Nouveau Monde’ explore différentes sonorités avec du 2-step dans le premier clip du projet, ‘Nuages’, une vibe baile sur le morceau éponyme ’Nouveau Monde’ et même des basses façon drill sur ‘À l’envers’. De quoi plaire aux fins connaisseurs comme aux auditeurs plus occasionnels de rap.

Si maman si – GLGV

GLGV est un groupe de pote parisien passionné par le rap depuis le lycée. Leur premier projet S6mple School sortie en 2017 regroupait des instrumentales trap particulièrement marquées par des samples de chanteurs de variété française comme Charles Aznavour ou Françoise Hardy. Ils reviennent l’année suivante avec Escxle, un album plus divers regroupant des titres « trap chill » et « boom bap ». Après un an et demi d’absence ils font leur retour en avril dernier avec l’EP Désargenté, un bouillon « égo trip » – « lofi trap ».
Ils reviennent aujourd’hui avec Si maman si, un retour aux sources pour le groupe notamment grâce à une instrumentale de France Gall harmonieusement renouvelée en trap.
Les quatre membres de GLGV ont chacun un univers différent permettant une pluridisciplinarité remarquable au groupe entre trap, boom bam, autotune et chill indi acoustique.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :