Découverte Groover

Nouvelles découvertes Groover

Encore une fois, Maltrack Music a écouté les titres que les artistes nous ont partagé sur Groover. Rappelons que Groover est une plateforme qui met en contact les artistes qui veulent promouvoir leur musique et les meilleurs médias, radios et labels du moment. Nous nous sommes régalez à découvrir de nombreux univers tous plus créatifs les uns que les autres. Nous vous dévoilons aujourd’hui « nos chouchous » de cette semaine.


« Seul » – YHU KIRA

Yuran Obam dit Yhu Kira, est un artiste peintre, auteur, chanteur et interprète, né le 14 août 1996 à Libreville au Gabon. Son univers est constamment en changement, s’adaptant à son évolution. Yhu Kira a toujours aimé la musique et écrit des textes depuis son enfance. Il grandit entouré de rumba congolaise, de musique caribéenne, de rythme traditionnel africain et bien d’autres références.

Seul est le premier single extrait de l’EP Pyramide qui sortira courant décembre.  Il s’agit d’une chanson où l’artiste se livre à cœur ouvert sur son enfance, ses années lycées, et son rapport avec les gens. Seul est une mélodie inspirée de comptines pour enfants, avec une sonorité hip/hop.  Le visuel du clip met en évidence la solitude de l’artiste, durant cette période symbolisée par des monologues successifs où il se parle à lui même.

« Seul » – YHU KIRA

« Vendredi soir » – TazManie feat Louisnumberz & Ardo

TazManie nous présente son nouveau clip « Vendredi Soir » extrait de son projet « BITSY » réalisé par Lionel Alavo en collaboration avec ses acolytes du nouveau label Florilège records Louisnumberz et Ardo. TazManie est un jeune rappeur parisien du 12ème arrondissement et du 94 (Créteil), c’est un artiste multicarte, il vient de sortir sa mixtape « BITSY » disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. « BITSY » s’annonce donc être une belle entrée de jeu pour TazManie, il a su apporter son propre style passant d’une musique chillante et énigmatique au style musical Trap d’outre-altlantique qui distille parfaitement grâce à sa polyvalence et une forte énergie scénique.

« Vendredi soir » – TazManie feat Louisnumberz & Ardo

« Shoot » – BEAUREGARD

Hybride entre une marque de prêt à porter et un groupe de musique, Beauregard est composé de deux membres : « Sizel (graphiste, ingénieur, réalisateur) et X (auteur, compositeur, directeur artistique). Beauregard est une manière de s’exprimer sans classification, avoir une position libre et une vision claire du futur.

« Shoot » – Beauregard

« How high » – TOCNY feat Azad & Do

Avec How High, Tocny, accompagné de Do et Azad originaires également de région parisienne, propose un univers planant et esthétique faisant scission avec l’idée du banger contemporain. Oscillant entre des flows techniques et épurés et un beat intense et efficace, How High plonge l’auditeur dans une expérience musicale envoûtante où le maître mot est de se laisser porter par l’énergie du morceau. Le clip, realisé par Square Studio, exploite parfaitement le côté planant du morceau à travers une esthétique soignée. Cette collaboration entre Square Studio et Tocny sonne, par conséquent, comme une nouvelle réussite suite au succès de la précédente, ayant engrangé des dizaines de milliers de vues, et constitue, dès lors, une porte d’entrée parfaite au sein de l’univers musical de Tocny.

« How high » – TOCNY feat Azad & Do

« Demain » – Ligeh Moneh

En collaboration avec ses enfants, les premiers concernés par le monde de demain, Ligeh pose un certain nombre de questions et dresse un constat sur nos comportements et décisions d’adultes « responsables ». Auxquelles sa progéniture répond invariablement par: « … on s’en sortira, on n’a pas le choix ». A quoi ressemblera Demain ? C’est la question que pose le 1er des 15 titres de son nouvel album s’adressant directement aux enfants. Rythmé d’interviews et d’interludes, cet écrin Hip-Hop Soul-Jazz composé par le guitariste Joon Switon renferme la pensée du rappeur, entouré pour l’occasion de musiciens et autres personnalités fortes avec un avis tranché sur le monde de demain. Cet album est un appel au secours, ponctué d’une lueur d’espoir véhiculée par la jeunesse et les générations futures.


« Aucun effort » – Wess

Wess est un jeune artiste originaire de la Martinique, né à Saint-Denis en Seine St-Denis (93). Dès son plus jeune âge, il est influencé par le rap US, le R&b et les musiques caribéennes tels que le zouk et le kompa. Après « Ma Shawty » et « Dis-moi », il revient avec un tout nouveau titre qui s’intitule « Aucun effort ». Un morceau qui parle d’une déception amoureuse dans lequel beaucoup d’entre nous pourraient s’identifier. Écrit et interprété avec tant de réalisme, on pourrait se demander s’il s’agit d’une situation déjà vécue. Bien que le thème du morceau puisse paraître mélancolique au premier abord, l’artiste a décidé de donner de l’émotion et de l’énergie en nous plongeant dans son univers avec un refrain marquant, un texte poignant, et des flows qui voguent entre le chant, et le rap.

« Aucun effort » – Wess

« Harley Quinn » – SINGA

Singa est un jeune rappeur lillois de 22 ans. Avec un père pianiste de Jazz et une mère amatrice de Rumba, il baigne dans la culture afro américaine des 60’s (Herbie Hancock, John Coltrane, Thelonious Monk…) et les musiques du monde (Youssou N’Dour et Salif Keita entre autres) durant la majeure partie de son enfance. À l’adolescence, il pratique la batterie et les percussions puis découvre le Rap. Sa passion pour la discipline le pousse à composer. En juin 2016, il constitue un home- studio pour y enregistrer ses premières maquettes. En septembre 2019, après avoir dévoilé plusieurs morceaux sur SoundCloud, il décide de lancer aux côtés de son fidèle ami et associé Saach (Dj/Producteur lillois) le label indépendant Interlude Maison Musicale. Son premier projet studio de 12 titres intitulé Penrose naît le 6 novembre 2019. Mêlant refrains entraînants et passages Ego Trip, il révèle le paysage introspectif du jeune rappeur, mettant à nu ses amours et ses peines. La singularité de Singa est dans sa facilité à varier les styles.

« Harley Quinn » – SINGA

« Bonnie » – VSSVD

À chaque histoire son lot de vérité, à chaque mythe ses adaptations. On ne présente plus Bonnie, beaucoup la connaissent déjà, parfois sans savoir, souvent sans comprendre, jamais sans nous interpeller. Ici c’est elle qui mène la danse, à la fois douce et autoritaire, elle impose son rythme au fil de ses envies toujours plus meurtrières, toujours plus destructrices. De quoi se torturer l’esprit pour nous autres êtres fragiles, perdus entre cette Bonnie charismatique et insaisissable, et ce besoin d’aventure absolu, d’amour à tout prix. VSSVD dévoile ici le deuxième clip de son EP “Rouge”.

« Bonnie » – VSSVD

« Nectar » – VENDOU

Après la parution du premier extrait Comme une étoile en août dernier, Vendou dévoile aujourd’hui la pièce Nectar, qui se retrouvera elle aussi sur son premier long jeu à paraître au printemps 2021 sur étiquette L’Ours (Label & Tournées). Écrite par Vendou et composée par Oclair, on se retrouve cette fois dans un univers rap plus classique, mais sans dénaturer la plume unique et toute en finesse de l’artiste. Avec un clin d’oeil à Petite Marie de Francis Cabrel en tout début de chanson, Vendou parle dans Nectar de sacrifice, d’ambition et de réussite. Il exprime surtout le désir de rester à tout prix vrai envers lui-même au travers des hauts et des bas de la vie d’artiste.

« Nectar » – VENDOU

« Evidemment » – NAIKA

Originaire de la Réunion, Naika dévoile son tout premier clip de son single “Evidemment”. Passionné par la musique, il est passé par le Djing, puis la composition avant de se lancer en tant qu’artiste en 2020 avec “Evidemment”.

« Evidemment » – NAIKA

« Faché » – RETHNO

Des textes qui se veulent censés, une réelle volonté de jouer avec le
français et les mots qui l’a compose, Rethno nous montre tout son amour
pour sa langue natale à travers ses textes. Entres les rimes et les différents
assonances se trouve un propos sincère et qui transpire le vrai.
En effet, Rethno parle souvent de son envie, qu’il considère utopique, de réussir, en
la confrontant à ses doutes et ses peurs qu’ils trainent de manière maladive et quotidienne.
On peut aussi y retrouver un conflit entre lui même, en laissant croire qu’il parle
à son subconscient dans certaines de ces phases. On y retrouve beaucoup également le
sujet de la trahison et de la déception, aussi bien amicale qu’amoureuse.

« Faché » est un son violent mais vrai, et où les textes laissent transparaître une certaine amertume, un certain goût de revanche. Le clip se veut simple, vraie, efficace, avec un esprit très cinématographique.

« Faché » – RETHNO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :