Découverte Groover

Révélations chez Groover cette semaine

Les petites pépites qui ont suscité notre attention sur Groover sont ici! Vous retrouverez toutes les soumissions Groover au label Maltrack Music de cette semaine qui nous ont tapé dans l’oeil, une plate-forme qui connecte des artistes avec des critiques comme nous. Alors donnez nous votre avis sur ces artistes émergents.


“Billie Jean” – Don Ska

Franco-italien, Don Ska est un artiste aux influences culturelles entremêlées. Il découvre le rap et son univers en l’écoutant sur les bancs du lycée et se prend au jeu des rimes. À 22 ans, Don Ska s’est déjà beaucoup enrichi d’expériences et lance en avril 2019 la machine en sortant un clip qui pose les bases de son style : TNF. Un titre glacial au rythme effréné, démonstration de sa détermination à vouloir s’imposer dans le paysage rap francophone. Les clips Andale, Dans le ciel et Mia Vita, arrivent tel le beau temps après la tempête TNF. Le paysage artistique du rappeur s’affirme par la pluralité de ses influences et de ses créations. Ces dernières sorties le présentant lui permettent de prendre la température grâce à de nombreux retours, et ainsi développer son univers artistique, notamment avec Dommage, Cash et Monaco. Don Ska propose une palette musicale pouvant être comparée à celle d’un peintre tant les couleurs se superposent. Grâce à des top lines de plus en plus orientées “reggaeton”, il se distingue de la scène actuelle en apportant une touche pop sur des instrumentales dansantes, et devient l’un des rappeurs les plus actifs de ces derniers mois, à Marseille. Après avoir sorti une dizaine de clips en un an, il dévoile, Billie Jean, le deuxième extrait de son EP Arc En Ciel, qui sera disponible le vendredi 23 octobre 2020, sur toutes les plateformes de streaming.


“One piece” – 00:60

00:60, auteur-compositeur-interprète originaire de Belfort nous fait découvrir le premier single ONE PIECE issu de son troisième projet. 00:60 nous dévoile une lettre d’amour sur un rythme très aérien et mélodique. Une ode à la femme sur fond de regrets et de doutes.


“Yuh” – Lonric

Lonric est un artiste auteur interprète ingénieur du son évoluant dans le style Rap/Pop Urbaine. Né en 1994, il débute dans la région parisienne dans un registre Hip Hop & Reggae Dancehall. Il se fera remarquer par les producteurs les plus influents de la Martinique, dont il est originaire et réussira à se crée une place parmi le monde qu’il entourait, en se démarquant sur plusieurs types de musiques. Aujourd’hui, il nous présente le titre « Yuh » des paroles sombres le reflétant, d’ont la pochette du morceau est tiré de ses tatouages aux paupières.


“2020” – Kyzo

Kyzo appelé le K est un artiste du 91 EVRY qui fait très très mal en cette fin d’année 2020 avec son nouveau banger « fuck 2020 » prod chargé et ambiancé, un texte qui fait réfléchir, un flow de dingue .. il nous plonge tous de suite dans son univers. En pleine préparation de son 3éme projet « Les chroniques d’un batard » Kyzo nous donne un avant-goût plus que gourmand qui montre qu’il évolue à chaque morceau. Après son fameux morceaux le Monde de Narnia qui a créé une fanbase solide et son album très personnel « OH My K ». Nous sommes impatients de découvrir son futur projet. Il nous explique avoir évolué et assumé son style unique dans le monde musical avec des projets où on retrouve plusieurs mood. Pourquoi K4 fanstastiques ? parce qu il a 4 personnalités qu’il assume, du bandit de la rue, au père de famille, au cadre des marchés financier à l’Humain. Nous sommes impatients de découvrir ce qui se cache derrière ce projet.


“La fête” – Dopize X Odor

À l’automne 2020, Dopize dévoile son quatrième EP “(UN)BALANCED”, un pont entre les cultures hip-hop américaine et francophone à travers sa production musicale et l’usage des deux langues. Véritable mise en dialogue de deux approches singulières et complémentaires, Dopize signe une approche novatrice. Sur cet EP, il collabore aussi avec la nouvelle figure du rap français Odor sur le morceau “La Fête”. Avec “(UN)BALANCED”, Dopize joue de la maîtrise de la langue française et anglaise pour créer un rap technique, novateur et rafraîchissant pour la scène rap francophone.


“Un poco” – O. Z

Montréal, le 6 octobre 2020 – Le jeune rappeur québécois-cubain O.Z présente, aujourd’hui, «Un Poco (Version française)», un nouvel extrait dansant et bien à l’image de celui que les radios ont découvert cet été avec «ICI», une chaude collaboration avec le groupe Mc12. Toujours active dans les palmarès BDS, depuis 10 semaines consécutives, la chanson se veut un de succès de l’été et compte à ce jour près de 200 000 écoutes en ligne. Réalisé par Benjamin Nadeau (Mc12, Sydney, PETiTOM), l’extrait «Un Poco» s’engage à faire bouger les foules, dès qu’il le sera possible, et à s’inscrire au tableau des réussites de l’artiste. Avec plus de 4 millions d’écoutes de ses chansons (depuis 2019), le chanteur qui a entre autres fait les premières parties de Loud et Koriass, enchaîne les réalisations et a récemment collaboré avec le célèbre rappeur canadien Yung Tory sur la pièce «Dans les bails» et ne cesse d’agrandir son auditoire. Déjà à 19 ans, O.Z s’impose comme un des talents à surveiller et promet encore bien
des surprises !


“Rigoler”- Ra-Syn

Le nouveau single de Ra-Syn « Rigoler » The African Mic Fighter III arrive ! Après le grand succès de “La Mer”, le dernier single de Ra-Syn qui traitait de la crise des réfugiés, “Rigoler” est le nouveau titre de l’artiste. Un gros pavé jeté dans la marre. L’ordre politique dans le monde globalisé n’a plus la fiabilité que nous connaissons des décennies passées. La mort de l’Afro-Américain George Floyd, par exemple, a déclenché des protestations massives contre le racisme et la violence policière dans le monde entier. La solidarité était énorme. Deux mois plus tard, la question se pose: que reste-t-il de cet activisme, l’attention du public disparaît à nouveau ? Vous agissez, la politique observe. Aux USA Donald Trump, s’appuie de plus en plus sur l’isolement et la division de la société pour maintenir son pouvoir. Après avoir menti au peuple américain dans les premières semaines de la pandémie de Corona, il essaie maintenant de défendre son comportement avec audace au lieu d’admettre ses erreurs. C’est ridicule ! “Rigoler” est un point de vue sur certains domaines de la politique, où il s’agit de plus en plus d’expression personnelle et de rétention du pouvoir. Le rappeur remet également en cause le système français de domination qui se fait encore aujourd’hui, du Cameroun au Togo, du Congo à la Côte-d’Ivoire à travers le fameux « pacte colonial » hérité de Charles De Gaulle. Une condition nécessaire – certes non suffisante – d’une mobilisation des forces vives de l’Afrique francophone. Vous pouvez comprendre que beaucoup de gens ne se sentent plus compris par la politique et s’en détournent. Le titre “Rigoler” vous donnera le sourire malgré sa thématique grave. Le single a été enregistré et produit dans les studios Golden Factory (Aras Yadegari) à Cologne. Un rap fluide sur une musique envoûtante sur laquelle Lena Hanke « Trixi », chanteuse et actrice professionnelle allemande assure les refrains en duo avec Ra-Syn, « The African Mic Fighter III ».


“Drop it” – Sadansolo

Sadansolo (S.A.S.) a grandi en Afrique (Bénin, Afrique du sud, Mali) et déménage en France en 2012 où il suit des études de danse. En 2016, il intègre la formation de danseur interprète contemporain au Centre de Développement Chorégraphique National (CDCN) de Toulouse. Il s’essaye alors en parallèle au beatmaking et à l’enregistrement chez lui en autodidacte. Écriture, prods, prises de voix, mixage, réalisation des clips, … S.A.S. ne néglige aujourd’hui aucune étape et s’occupe lui- même de l’intégralité de la réalisation audio et visuelle de ses projets dans son home studio à Bruxelles où il réside désormais Inspiré notamment par Frank Ocean, Childish Gambino et PlayboiCarti, Sadandsolo a développé un univers hybride à la fois brut et subtil, sombre et joyeux. Une musique entraînante qui se démarque par sa sensibilité et renonce à certains codes caricaturaux du rap. Il emprunte tant à la trap américaine et ses diverses influences qu’à des courants plus expérimentaux, en passant également par le dancehall et l’afrobeat.


“Tatooine” – Ray

Français d’origine marocaine et natif de La Courneuve (93), Ray a grandi dans le sud de la France. Agité en classe, il se canalise lors des pièces de théâtre de l’école, jusqu’a ce qu’il soit remarqué par sa professeure de français du lycée qui le pousse vers l’écriture. En quête d’un nouveau style musical il déménage seul dans la capitale en 2016 ; avec l’objectif indémontable de se perfectionner dans la musique. Pendant 5 ans il apprend le chant, le piano, et le beatmaking auprès d’autres jeunes musiciens ou professeurs en composition comme Jean-Alain Roussel (Bob Marley, Celine Dion, Rick Ross, etc.)
Sa musique se voit alors transformée ; tout en conservant son flow et sa facilité pour l’écriture, il adopte désormais une voix suave couplée à des mélodies entêtantes. Inspiré par ses histoires d’amour ou de rue, un peu comme Drake (rappeur/chanteur de Toronto), il crée un style Rn’b urbain à vocation populaire.
En Octobre 2020 il sort son premier single « TATOOINE » ; une ballade R&B 2.0 aux allures de tube.


“140” – Shawn Jobin

Shawn Jobin est un rappeur francophone, canadien, originaire du Québec, vivant aujourd’hui dans les vastes plaines de l’Ouest Canadien. Il est reconnu nationalement pour ses textes d’une 2grande sensibilité et pour son univers unique. Il dénonce les injustices. Il critique la société. Il parle pour sa génération, le tout dans un style à mi-chemin entre le rap, le slam et la pop. Depuis son EP « Au nom d’une Nation » en 2013, Shawn s’est produit dans plus de 200 représentations au Canada, mais aussi en France, en Belgique et au Mexique. Il collectionne les prix et invitations prestigieuses, reconnaissance du talent grandissant de l’artiste et de son engagement pour la langue française au Canada. « Au nom d’une Nation », a fait parler de lui en tant que messager, portant un cri d’amour à sa langue maternelle, mais aussi cri d’alerte contre son assimilation par l’anglais. Artiste montant de la scène rap francophone, c’est en 2017 que la carrière du chanteur prend un tournant important avec la sortie de son premier album « Éléphant » qu’il a eu l’honneur de présenter au Canada comme à l’international, dans des évènements d’importance reconnue (Francofolies de Montréal, Edmonton Chante, “Constellation francophone”,…). Cette œuvre personnelle et très aboutie a su attirer les regards de la presse, des programmateurs et de ses pairs.


Article écrit par Coconut Charcoal

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :